Actualisé 16/11/2020

| CONFÉRENCE | Immobilier résidentiel : "nouvelle bulle immobilière ?"

Mardi 1er décembre 2020 à 19h00, participez à la prochaine conférence en ligne du Club Finance Contrôle et Risques -Immobilier résidentiel : "nouvelle bulle immobilière ?"-. Le lien d'accès à la conférence vous sera communiqué par mail en amont.

visuel

Eric LAMARQUE, Directeur de l’IAE Paris-Sorbonne et du Master Finance, Olivier DE LA VILLARMOIS, Directeur du Master Contrôle de Gestion et audit organisationnel, Georges CHAPPOTTEAU, Responsable du DU Management Transversal des Risques à l’IAE Paris-Sorbonne, Joëlle BELARD, Maître de Conférences associée à l’IAE Paris-Sorbonne, Jacques BONNAFONT, Responsable du « Club Finance Contrôle et Risques» de l’Association IAE Paris Alumni et Jean-Luc POTIER, responsable du club immobilier de cette même association, accueillent :

  • Jean-Luc BUCHALET, PDG de Pythagore Consult,
  • Philippe JUNG, DG de Demathieu Bard Immobilier, membre du Directoire du groupe Demathieu Bard,
  • Auguste MPACKO PRISO, Expert pilotage consolidé/Analyse transversale chez la Communauté BPCE.
     

Traditionnellement, les prix de l’immobilier résidentiel, rapportés au revenu disponible des ménages, évoluaient dans un tunnel relativement stable. À la fin des années 1980 et au début des années 1990, ce tunnel a été dépassé brièvement, lors de la bulle des années 90 qui a éclaté au moment de la 1ère guerre du Golfe.

Depuis les années 2000 s’est ouverte une période presque ininterrompue et inhabituellement longue de hausse des prix de l’immobilier. Cette hausse en nette décorrélation avec l’évolution des revenus des ménages, et même des taux, occasionne des problèmes sociaux d’inaccessibilité à la propriété (rompant avec la tendance de fond constatée depuis la fin de la seconde guerre mondiale) et renforce ainsi ségrégation et centrifugation sociales, en rendant inaccessible le coeur des grandes métropoles.

L’immobilier est-il un produit financier comme les autres ? En analysant l’ensemble des paramètres économiques, pouvons-nous parler de bulle de l’immobilier résidentiel ? et si oui, quand et comment se dégonflera-t-elle ? Avec quels impacts ? Y a-t-il une spécificité française ?

Le marché de l’immobilier est produit par une industrie, mais, puisque nous y vivons et y travaillons, l’immobilier est profondément lié aux modes de vie. Il modèle les territoires. Jusqu’à quel point, la crise sanitaire va-t-elle provoquer de profonds changements dans les aspirations des ménages et bouleverser le marché immobilier ? Sommes-nous prêts à vivre dans le monde d’après ?

Inscrivez-vous !
 

Contact : Stéphanie LEFEVRE